Rossini Le comte Ory

  • Par lexen
  • Le 29/04/2017

L'opéra en deux actes de Rossini, le Comte Ory, comporte des airs célèbres, dont un trio de l'acte II J'entends d'ici le bruit des armes, donné ci-dessous en référence musicale.
Le livret  de Scribe s'inspire d'une ballade picarde de la fin du XVIIIe siècle et relate les aventures d'un jeune noble libertin à l'époque des croisades. 
Le musicologue* indiquant cette source ne précise pas quelle musique, si elle existe, accompagnerait cette ballade.

J'entends déjà le bruit des armes est, par ailleurs, un air-12 mesures- utilisé pour plusieurs couplets du théâtre de foire en vaudevilles, et peut apparaître comme le thème à l'origine des variations brillantes de Rossini, s'il ne s'agit pas seulement d'une coïncidence.
Dans  l'édition Genets, Paris, 1821. du théâtre choisi de Lesage, cet air figure en premier lieu dans Arlequin roi de Serendib, acte III, scène VI n°044, également au début du prologue La querelle des théâtres . Aussi scène V  du Tombeau de Nostradamus.

*Damien Colas, Rossini, L'opéra de lumière.Découvertes Gallimard Musique,1992,Page 84

 

 

×